Découverte en avant-première du Bluebob en France 

Le 23 septembre, une journée non seulement marquée par un changement de temps, mais surtout par de l’innovation dans la voie de la betterave durable ! C’est en effet sous un ciel changeant que s’est déroulée l’avant-première « Robot de désherbage betterave » en France. Le groupe Deleplanque recevait ses hôtes au Golf d’Ableiges en Île-de-France, dans le plus grand respect des mesures sanitaires.

Non seulement, les représentants de toute la filière betteravière de France et de Belgique s’étaient réunis, mais également quelques personnalités politiques dont Madame Alexandra Dublanche, Vice-Présidente de la Région Île-de-France, en charge du Développement Economique, de l’Agriculture et de la Ruralité.

Après une allocution d’introduction d’Eric Verjux, président du groupe Deleplanque, sur Vision Blue, la voie prise par Deleplanque pour une betterave plus durable, c’est Antje Wolff, Consultante scientifique R&D semences du département production, qui a retracé l’histoire des nouvelles technologies chez Strube et a relaté l’évolution logique du Phenofieldbot déjà utilisé chez Strube pour le phénotypage dans les parcelles d’expérimentation, vers le nouveau robot baptisé Bluebob. Ensuite, la parole a été prise par Alexandra Dublanche pour annoncer la participation financière de la région Île-de-France dans le projet Modefy, à hauteur de 1.3 Millions d’euros.

Après une courte pause déjeuner, bottes et parapluies ont été nécessaires sur la plateforme d’essais betteraves de Puiseux-Pontoise, semée spécialement cet été. Trois ateliers attendaient les invités :
Le bluebob : prototype de robot de désherbage pour la culture de betterave sucrière, développé par Strube en collaboration avec la start-up française Naïo-Technologies et le centre de recherche allemand Fraunhofer.
Après un exposé présenté par Christian Hügel, Responsable R&D semences du département production, et Bruno De Wulf, chef du projet Bluebob, c’est la démonstration du Bluebob qui a attiré tous les regards ….. Bluebob désherbe mécaniquement sur toute la surface, du stade 2 feuilles jusqu’à la fermeture des rangs. Il bine les adventices aussi bien entre les rangs que sur les rangs à une vitesse de 0,5 ha/h. Il est autonome, guidé par GPS RTK, grâce à des moteurs électriques et une batterie fournissant actuellement une autonomie de 8h. Il détermine la position des plantes et différencie les mauvaises des betteraves, sur base d’images de caméras multispectrales alimentant des algorithmes. Il peut ainsi analyser et décider en temps réel. 
 
Le projet Modefy, présenté par Laurent Boisroux, directeur de la Business Unit betterave chez STRUBE
Ce projet de 5 ans a pour but de trouver des solutions techniques pour lutter contre la jaunisse virale qui peut conduire à une perte en rendement de 50 %. Ce projet qui démarrera en octobre 2020, résulte d’une collaboration entre Deleplanque, l’ITB et l’INRAe et s’articulera autour de différents thèmes : monitoring, phénotypage, inoculation/défense, ressource génétique/sélection, contrôle biologique, électropénétrographie.

Le drone et ses applications, présenté par Julien Molvaux, responsable expérimentation du groupe Deleplanque.
Julien nous a expliqué les avancées techniques qu’offre l’utilisation des drones dans le suivi des plateformes d’essais.
D’abord pour les comptages de levées qui peuvent être réalisés beaucoup plus rapidement, avec une organisation et une logistique beaucoup plus faciles, et surtout avec toujours le même œil ! Une fois les photos prises par drone, on obtient une image de synthèse sur laquelle chaque micro-parcelle est identifiée sur l’image. Grâce à un logiciel de traitement d’images, on peut mettre en avant les betteraves par rapport au sol, le comptage des betteraves est donc possible.
Par drone, on peut également mesurer les maladies foliaires à l’aide d’un capteur multispectral qui peut mettre en avant les différentes taches présentes sur les feuilles, avec toujours le même œil qui observe. C’est possible pour l’oïdium, la cercosporiose, mais également pour la tolérance à la sécheresse.